La crise des soins de santé a imposé une accélération du changement dans les entreprises, c’est certain. Mais la transformation numérique et le télétravail ne s’injectent pas de nouvelles idées. Ce sont les personnes, leurs aspirations, leur initiative, leur créativité pratique, qui sont et seront la source des transformations les plus importantes. Notre cerveau a une capacité instinctive à chercher et à proposer des solutions dans les situations difficiles.

Les reprises collectives sont une forme de reprise d’entreprise qui permet aux employés ou à des personnes tierces d’acquérir collectivement une entreprise, en tout ou en partie. Cette reprise peut se faire par le moyen de coopératives ou d’organisations à but non-lucratif créées pour la reprise ou déjà existantes.

POUR L’ENTREPRENEUR ?

Un projet de relève entrepreneuriale : si vous souhaitez initier la vente de votre entreprise, si la relève familiale n’existe pas, si aucun acheteur ne se présente et si vous souhaitez que l’entreprise reste en activité. Mais vous voulez toujours garder un œil sur l’entreprise.

Remplacement d’un départ d’actionnaire : le départ d’un actionnaire est parfois synonyme de stress et de maux de tête. Compte tenu du redressement du CTA, vous pourriez choisir de remplacer cet actionnaire par vos employés, qui formeraient une coopérative pour racheter ce paquet d’actions. N’oubliez pas que vos employés font partie de l’entreprise depuis longtemps et qu’ils sont très investis dans la mission de l’entreprise.

POUR LES EMPLOYÉS ?

En donnant aux employés la possibilité de créer une coopérative qui devient actionnaire de leur entreprise, les membres auront naturellement un intérêt à maintenir et à développer l’entreprise, ce qui augmente considérablement 

le taux de survie de l’entreprise. En fait, plusieurs statistiques parlent d’elles-

mêmes.

En créant une entité juridique par le biais de la coopérative, ils pourront évaluer l’incorporation de l’assurance-maladie, mais surtout, avoir accès au régime d’investissement coopératif (RIC) et au REER-COOP. Deux programmes qui accordent des crédits d’impôt.

Financement spécialisé

Le financement est disponible pour les coopératives, car il existe un certain nombre de partenaires financiers spécialisés dans le financement des coopératives ou habitués à le faire. Dans le cas d’une reprise par les salariés, il existe des avantages fiscaux pour les aider à investir et à réduire leur risque. Dans la quasi-totalité des cas, nos partenaires financiers n’exigent pas de garantie de la part des membres salariés ou autres.

Choisir d’acquérir collectivement une entreprise est une décision qui va au-delà d’une simple transaction financière ; c’est une réaffirmation des valeurs de votre organisation. La société tout entière bénéficie des coopératives, car elles représentent un outil efficace pour combler le fossé entre deux générations d’entrepreneurs. Ils aident à maintenir le patrimoine entrepreneurial. Ils contribuent également au maintien de tout un écosystème de fournisseurs qui gravitent autour de ces entreprises.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.